Les productions agricoles et la vallée du Var

Vue imprenable sur la vallée du Var et les vignobles de Bellet.

Le nom de La Gaude viendrait du celte Gaud, forêt, lieu boisé dont est dérivé le mot Alagauda, terme qui apparait pour la première fois en 1075. Autrefois, les gaudois tiraient leurs principales ressources de l’olivier, du blé et de la vigne et le vin de La Gaude était réputé. Ils se mirent ensuite à cultiver l’oranger, l’œillet et la rose.

Interprétation du paysage :

Le village de La Gaude est bâti sur une crête dominant la Cagne, mais de ce point, la vue surplombe la plaine du Var. En amont, les méandres du fleuve en tresse et sa ripisylve se posent en artère principale soulignés par l’axe de circulation routière en rive gauche reconnaissable par la ligne de platanes qui le borde. Les villages perchés de Castagniers et Aspremont s’accrochent aux collines.

Sur cette rive du Var, c’est le vignoble de Bellet qui se déploie en gradins où plusieurs km de talus taillés dans le poudingue ont été aménagés par les agriculteurs et ont façonné le paysage. Ces terrasses semblent matérialiser les courbes de niveau. La chapelle désacralisée blanche du Château de Bellet à gauche et l’enceinte du Château Crémat et sa teinte rouge de Venise à droite sont bien identifiables et encadrent le vignoble niçois. Quelques serres ou tunnels maraichers placés sur les crêtes ou replats témoignent de l’activité horticole typique des collines niçoises.

Des parcelles d’oliviers en restanques sont également reconnaissables à leur teinte argentée, tandis que le vert des pins soulignent les espaces boisés des vallons. Sur la plaine, les espaces agricoles alternent avec les zones commerciales.

Tariffe

Accesso libero.

Contatta

Nome(Obbligatorio)
Indirizzo postale
Paese
Tipi di file accettati: jpg, png, pdf, doc, Dimensione max del file: 16 MB.
Questo campo serve per la convalida e dovrebbe essere lasciato inalterato.