Blockhaus de la Pointe des 3 Communes

Point culminant du secteur fortifié frontalier des Alpes Maritimes, le blockhaus de la Pointe des 3 communes a été défendu par les allemands jusqu'en 1945. Sa libération compte parmi les dernières victoires de la 1ère DFL sur le territoire français.

Forteresse naturelle, le massif de l'Authion est une zone stratégique où de nombreuses constructions militaires, forts, redoutes, casemates ou blockhaus, sont érigées depuis le XIXe siècle. Parmi ces derniers celui de la Pointe des Trois commune se trouve à 2080 m, à la limite des communes de Breil-sur-Roya, Saorge et La Bollène-Vésubie. Construit en 1898-1899, il fait l'objet d'un nouveau projet en 1929 pour renforcer la défense de cette région frontalière.
Au début du printemps 1945, cette ligne fortifiée de l'Authion est toujours sous l'emprise de l'infanterie allemande. Ce n'est que le 12 avril 1945 que l'armée s'empare de la redoute des Trois-communes. L'intervention périlleuse des soldats rattachés aux unités françaises de la 1ère Division Française Libre (DFL) est déterminante. Et le 24 avril 1945, l'ensemble du front allemand qui s'effondre.

Tarifs

Accès libre.

Périodes d'ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Contacter

Nom(Nécessaire)
Adresse postale
Pays
Types de fichiers acceptés : jpg, png, pdf, doc, Taille max. des fichiers : 16 MB.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.